12pts
20/11/2018
Mise au point, Nous ne sommes ni des casseurs ni des voyous. Nous somme ne reprĂ©sentons aucun syndicat ni parti politique. Nous sommes de simples citoyens qui en avons raz-le-bol de la politique fiscale mise en place par Emmanuel Macron. Nous dĂ©nonçons tous les actes de racisme, de xĂ©nophobie et d'agression. C'est notre dĂ©ontologie et elle doit le rester. Nous ne souhaitons aucune rĂ©cupĂ©ration politique ou personnelle de l'action citoyenne nationale qui se dĂ©roule. Nous dĂ©nonçons le fait que certaines personnes dans les mĂ©dias se prĂ©sentent en tant que porte-parole. Les citoyens s'expriment par eux-mĂȘmes et sont leur propre porte-parole. Ils mettent en place des rassemblements et s'organisent en Ă©tant prĂ©sents sur le terrain mĂȘme la nuit dans le froid. Plus de 2000 samedi 17 novembre. Nous ne sommes pas la pour faire le jeu des mĂ©dias. Certains affichent dĂ©jĂ  dans les mĂ©dias des ambitions personnelles : vouloir faire de la politique, intĂ©grer l'assemblĂ©e nationale, crĂ©er un mouvement politique. Leurs lĂ©gitimitĂ©s : une PĂ©tition virale, une vidĂ©o virale etc...Et puis avant de s'auto proclamer porte parole il faudrait dĂ©jĂ  demander l'avis aux centaines de milliers de Gilets Jaunes, cela s'appelle la dĂ©mocratie. On ne peux pas d'un cĂŽtĂ© dĂ©noncer des pratiques insupportables pour faire la mĂȘme chose de l'autre !!!! Cela n'est pas sans rappeler ceux qui se partage l'hĂ©ritage alors que le mourant n'est pas encore mort... Aussi nous appelons Ă  ce que chacun reste Ă  sa place, que tous, nous Ă©changions et partagions les actions et Ă©vĂ©nements de tout le monde afin d'avoir un maximum d'actions en place. Chaque page et chaque groupe est aussi lĂ©gitime qu'un autre parce qu'il est citoyen et doit le demeurer. Ne pas vouloir relayer les informations ou Ă©vĂ©nements d'un groupe, comme cela se passe un peu ces derniers temps, au nom du simple fait qu'un groupe Ă  dĂ©jĂ  appelĂ© c'est stupide. Il faut multiplier les appels et les actions non pas les rĂ©server Ă  une poignĂ©e dont certains affichent dĂ©jĂ  des ambitions personnelles...Ce qui a fait notre force Ă  tous et le partage et la solidaritĂ© mais ce qui peut causer notre perte ce serait de prendre la grosse tĂȘte et s'imaginant ĂȘtre un parti politique futur 😝 C'est la position de ce groupe, de cette page. Nous continuons Ă  mobiliser via les rĂ©seaux, en crĂ©ant des Ă©vĂ©nements et en Ă©changeant nos informations commune. Nous sommes et voulons rester des citoyens avant tout !!!! Nous demandons Ă  ce que les compagnies maritimes et aĂ©riennes soient taxĂ©es, que les taxes sur les carburants Ă  venir, inscrites sur le budget 2019 soient retirĂ©es. Commence dĂ©jĂ  en mesure immĂ©diates par la taxation sur les vols internes. Que chacun exprime ses idĂ©es, ses envies, d'ĂȘtre pour ou contre la dĂ©mission d'Emmanuel Macron, livre Ă  lui. En revanche hors de question s'imposer une idĂ©e commune Ă  tous. L'expression populaire et citoyenne est la parole et l'expression de nous tous et cela doit le rester.... Merci Ă  tous 🙏 Les Gilets Jaunes Parisiens
12pts
13/06/2019
MACRON VEND LES AÉROPORTS FRANÇAIS, NE LE LAISSONS PAS FAIRE AĂ©roports de Paris, ou ADP. Depuis quelques jours, vous voyez probablement ces trois lettres fleurir sur les rĂ©seaux sociaux. Les AĂ©roports de Paris dont il est question, ce sont les aĂ©roports de Paris-Orly, Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Le Bourget. À eux trois, ces aĂ©roports voient passer plus de 105 millions de voyageurs chaque annĂ©e, soit plus que la population française. En mars 2019, l'AssemblĂ©e nationale a votĂ© la privatisation de ces aĂ©roports. C'est Ă  dire que tout l'argent rĂ©coltĂ© avec la location des espaces pour les boutiques commerciales ou les redevances payĂ©es par les compagnies aĂ©riennes n'irait plus dans les caisses de l'État mais dans les poches d'actionnaires. Or les aĂ©roports de Paris rapportent de l'argent Ă  l'État. Beaucoup d'argent. L'annĂ©e derniĂšre ils ont rapportĂ© 173 millions d'euros rien qu'en dividendes. Jackpot. Mais outre l'aberration Ă©conomique de vendre une poule aux oeufs d'or, cette privatisation pose deux autres problĂšmes : de souverainetĂ© et Ă©cologique. De souverainetĂ© car cela revient Ă  confier une de nos principales frontiĂšres, avec 105 millions de personnes y transitant, Ă  une entreprise privĂ©e. Et Ă©cologique car garder le contrĂŽle du transport aĂ©rien national est un point essentiel pour rĂ©ussir la transition Ă©cologique. AprĂšs le fiasco de la privatisation des autoroutes, dont le prix des pĂ©ages a depuis augmentĂ© de 20%, il est nĂ©cessaire d'empĂȘcher cette nouvelle vente de notre patrimoine commun. Macron brade les bijoux de famille, ne le laissons pas faire ! Que faire ? En avril 2019, 248 parlementaires ont signĂ© pour engager une procĂ©dure de RĂ©fĂ©rendum d'Initiative PartagĂ©e (RIP). En effet, depuis 2008 la Constitution permet d'organiser un rĂ©fĂ©rendum si il est soutenu par au moins 185 parlementaires et 4,7 millions d'Ă©lecteurs. Le seuil des 185 parlementaires validĂ©, le Conseil Constitutionel a autorisĂ©, pour la premiĂšre fois de notre histoire, la collecte des 4,7 millions de soutiens. Pour signer, il faut se rendre seulement et uniquement sur le site prĂ©vu par le ministĂšre de l’IntĂ©rieur. Les signatures sur d'autres plateformes sont inutiles. Qui peut soutenir ? Toutes les personnes en Ăąge de voter et inscrites sur les listes Ă©lectorales françaises peuvent apporter leur soutien au RĂ©fĂ©rendum. Comment soutenir ? Avant tout, il faut vous munir de votre carte d'identitĂ© ou de votre passeport en cours de validitĂ©. Si vous avez aussi votre carte Ă©lectorale ce sera plus facile mais vous pourrez faire sans. Rendez-vous ici : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1 Si vous n'avez pas de carte d'identitĂ© ou de passeport valide vous pouvez faire la dĂ©marche en remplissant un formulaire dans certaines mairies, voir la liste ici : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/formulaire-papier Si vous le pouvez, essayer d'enregistrer votre soutien Ă  partir d'un ordinateur. De nombreux tĂ©moignages rapportent que le site est difficile d'utilisation avec un smartphone. Étape 1 : Cocher la case et cliquer sur "Suivant". Étape 2 : Remplir toutes les cases puis cliquer sur "Suivant". ❗ C'est Ă  cette Ă©tape que des gens ont des difficultĂ©s, voilĂ  des conseils : ‱ N'oubliez pas d'Ă©crire le nom de votre commune avec une majuscule et des tirets si il y en a. N'Ă©crivez pas d'abrĂ©viation. ‱ Lorsque vous renseignez votre commune, le site vous indique un code. Pas de panique ! Ce n'est pas le code postal de votre commune mais son code INSEE. Vous n'avez rien Ă  changer. ‱ Indiquez tous les prĂ©noms inscrits sur votre carte d'identitĂ©, dans le mĂȘme ordre, en les sĂ©parant par un espace (et pas une virgule ! ) et en les faisant commencer par une majuscule. ‱ Faites particuliĂšrement attention aux accents et aux tirets si il y en a dans vos noms ou prĂ©noms. ‱ Il vous faut uniquement mettre votre nom de naissance (aussi appelĂ© "nom de jeune fille" pour les femmes mariĂ©es). ‱ Si vous avez un doute, prenez votre carte Ă©lectorale et recopiez les informations qui s'y trouvent. Étape 3 : Remplir les champs et cliquer sur "Valider votre soutien". ‱ Si vous utilisez votre carte d'identitĂ© : le numĂ©ro de votre carte d'identitĂ© est inscrit en haut de votre carte, juste sous "RĂ©publique Française". La date et le dĂ©partement de dĂ©livrance sont inscrits au dos de votre carte. ‱ Si vous utilisez votre passeport : le numĂ©ro de passeport est en haut Ă  droite sur la page d'information oĂč se trouve la photo, il est composĂ© de 9 caractĂšres (2 chiffres, 2 lettres, 5 chiffres). La date de dĂ©livrance se trouve sur la mĂȘme page. Étape 4 : VĂ©rifier les informations. Entrer le code Captcha (les lettres et les chiffres difficilement lisibles) en respectant les majuscules et les minuscules. Si vous n'arrivez pas Ă  lire votre code, vous pouvez en demander un autre en cliquant sur "[Autre Image]" autant de fois qu'il est nĂ©cessaire. Si vous vous trompez dans votre code pas de panique, vous allez en avoir un autre et vous pourrez rĂ©essayer. Cliquer sur "Oui, confirmer mon soutien". Étape 5 : Si vous arrivez sur une page oĂč il est indiquĂ© que votre soutien a Ă©tĂ© pris en compte, bravo, vous avez rĂ©ussi ! N'oubliez pas de tĂ©lĂ©charger le rĂ©cĂ©pissĂ© et gardez-le. Si vous avez un message d'erreur, actualisez la page en utilisant la touche F5 de votre clavier ou en cliquant sur la flĂšche qui revient sur elle-mĂȘme tout en haut Ă  gauche de la page Internet. Si besoin, recommencez depuis le dĂ©but. Le site dĂ©veloppĂ© par le gouvernement est d'utilisation fastidieuse et peu intuitive et l'accĂšs Ă  un ordinateur avec une connexion Internet n'est pas chose aisĂ©e pour tout le monde. Aussi, si vous le pouvez, essayez d'aider les gens qui voudraient apporter leur soutien mais qui ont des difficultĂ©s pour y arriver. Plusieurs personnes peuvent utiliser le mĂȘme ordinateur pour apporter leur soutien. Rappelez-leur aussi qu'ils peuvent apporter leur soutien en remplissant un formulaire dans certaines mairies. Pour trouver la mairie la plus proche de chez vous qui le permet, rendez-vous ici : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/formulaire-papier N'hĂ©sitez pas Ă  partager ou Ă  copier/coller ce texte sur votre profil pour qu'un maximum de monde le voit et que personne ne se dĂ©courage ! Notre objectif : 4 717 396 signatures avant le 15 mars 2020 !
8pts
02/12/2018