Top Articles

1
52pts - 21/05/2020 16:10:20

Mercredi 20 mai, Roselyne Bachelot était invitée sur le plateau de « C à vous ». Ses propos ont vivement fait réagir la toile. Mercredi 20 mai, Roselyne Bachelot était invitée sur le plateau de « C à

Posted by
GJ Magazine
2
40pts - 22/01/2019 22:54:18

Posted by
Actu
3
38pts - 14/03/2019 20:24:01

Gaétan Honoré, l’un des porte-parole des Gilets jaunes rennais, était jugé pour participation à un attroupement, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Jugé ce jeudi 7 mars, l’homme est reparti libre et la procédure a été annulée....

Posted by
Les Gilets Jaunes
4
36pts - 26/05/2020 10:43:32

Le quartier général des gilets jaunes à Rodez, établi sur le rond-point de Calcomiers, a été brûlé dans la nuit de samedi à dimanche. De cette cabane, il ne reste plus que des ruines noircies et quelques [...] L’article

Posted by
GJ Magazine
8
32pts - 27/01/2019 14:40:27

Figure du mouvement des Gilets jaunes, Jérôme Rodrigues a été blessé à l’œil droit sur la place de la Bastille. Une double enquête de l’IGPN (Inspection générale de la police nationale) a été ouverte à la demande de la préfecture de police et du parquet de Paris. Jérôme Rodrigues était en train de réaliser une vidéo en direct sur Facebook, sur la place de la Bastille ce samedi après-midi, durant la manifestation des Gilets jaunes lorsqu’il a été grav...

Posted by
Actu17
9
32pts - 26/05/2020 10:45:29

Porter un masque en temps de pandémie peut aussi être l’occasion de faire passer un message. Dans les Ardennes, une couturière fabrique un masque « gilet jaune ». Alors que les manifestations de gilets jaunes ont repris [...] L’article

Posted by
GJ Magazine
10
32pts - 28/05/2020 11:20:07

Un policier municipal de Noisy-le-Sec a découvert qu’une ogive était venue se loger dans son gilet pare-balles ce mercredi soir après des violences urbaines. Il a également été blessé. Son gilet pare-balles lui a probablement sauvé la vie. Les policiers municipaux de Noisy-le-Sec ont été attaqués par une cinquantaine d’individus ce mercredi soir, alors qu’ils […]

Posted by
Actu17
11
30pts - 16/01/2019 10:56:50

L’utilisation des lanceurs de balles de défense (LBD 40) dans le cadre d’opérations de maintien de l’ordre est décriée par le mouvement des Gilets Jaunes. De nombreux observateurs pointent du doigt les conséquences de son usage, dénoncé comme étant en à l’origine de graves blessures et d’infirmités permanentes. Ce mardi, pour répondre à la polémique suscitée par l’usage du LBD 40 (appelé communément Flash-ball, en référence à l’ancien modèle, ndlr), le Directeur Général de la Po...

Posted by
Actu17
12
30pts - 27/01/2019 10:18:44

«Tout se passe très vite. On me lance une grenade et je me prends une balle. J'ai été doublement attaqué. Une grenade au pied et la balle», assure Jérôme Rodrigue...

Posted by
20 Minutes
14
30pts - 02/02/2019 16:21:38

Le leader de La France insoumise a annoncé samedi dans les rues de Marseille qu'il se rendrait à l'Élysée mercredi pour y rencontrer le président de la République. 

Posted by
Europe 1
15
26pts - 12/05/2020 12:01:15

Christophe Chalençon, leader des « gilets jaunes » dans la Vaucluse, a été libéré ce mardi matin après avoir passé la nuit en garde à vue dans les locaux de la police judic

Posted by
20 Minutes
16
26pts - 28/05/2020 10:23:37

C’était la dernière installation des gilets jaunes en zone gendarmerie en Vaucluse. Plantée sur un terrain privé, devant un garage automobile à côté de la zone commerciale du Pontet, elle a été détruite ce matin. [...] L’artic...

Posted by
GJ Magazine
17
22pts - 01/03/2019 14:32:02

Ingrid Levavasseur, lors du Grand débat national, à Pont-de-l’Arche. (©La Dépêche de Louviers) Jeudi 28 février 2019, à Pont-de-l’Arche (Eu...

Posted by
Actu
18
22pts - 28/05/2020 14:17:12

Les dépenses de l’Élysée ont diminué de 4,4 % en 2019. Un effet, selon René Dosière, de la crise des Gilets jaunes, qui a « confiné » Emmanuel Macron à Paris. Les Gilets jaunes auront au moins eu [...] L’article

Posted by
GJ Magazine
19
20pts - 29/05/2020 09:39:34

Après des échauffourées dans la soirée de mercredi 27 mai 2020, un policier de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) a retrouvé une balle logée dans son gilet. L'origine est inconnue.

Posted by
Actu
20
18pts - 24/01/2020 14:10:29

La liste « Bordeaux en luttes » emmenée par Philippe Poutou milite pour les transports gratuits et la réquisition des logements vacants. On y trouve des étudiants, des associatifs et un « gilet jaune&n

Posted by
20 Minutes
21
18pts - 23/05/2020 07:12:01

Les Gilets jaunes qui avaient l'intention de manifester samedi 23 mai 2020 dans les rues de Toulouse s'exposeront à des contraventions. Le préfet a pris de nouvelles dispositions.

Posted by
Actu
22
18pts - 28/05/2020 17:42:39

Les gilets jaunes refont parler d'eux : ils appellent à un nouveau rassemblement, samedi 30 mai 2020, à 13h30 place de Strasbourg à Brest, «pour reprendre la rue».

Posted by
Actu
1
52 - 21/05/2020 16:10:20

Mercredi 20 mai, Roselyne Bachelot était invitée sur le plateau de « C à vous ». Ses propos ont vivement fait réagir la toile. Mercredi 20 mai, Roselyne Bachelot était invitée sur le plateau de « C à [...] L’article « Quels Gilets jaunes ont demandé des masques ou des respirateurs ? » : les propos de Roselyne Bachelot agitent la toile est apparu en premier sur GJ Magazine.

Posted by
GJ Magazine
3
40 - 22/01/2019 22:54:18

Les parents d’Amlili lui ont mis un gilet jaune tricoté quelques heures v après sa naissance. (©DP) Amlili est le premier fils d’Anissa et d’Antoine, qui ont décidé de le vêtir d’un gilet jaune ajusté à sa taille, après seulement 5 heures de vie.googletag.cmd.push(function() { googletag.display("atf_pave-haut"); }); À travers ce geste, la famille veut y voir un symbole. Celui de la souffrance et de l’impuissance ressenties par une partie de la population française qui connaît « les fins de mois difficiles ». L’enfant souffrirait de la précarité de sa famille Le grand-père est persuadé que l’enfant a lui aussi souffert de la précarité de sa mère : Ma fille a vécu ça, le bébé l’a ressenti. Il a subi les émotions de sa mère dans son ventre. Je connais des gens qui s’abstiennent d’avoir un bébé parce que ça coûte cher ! A LIRE AUSSI : Plusieurs actions des Gilets jaunes dans la Manche Une forme de transmission La famille soutient le mouvement des Gilets jaunes depuis le départ : Je soutiens indirectement le mouvement. Mes proches ont subi cette conjoncture : on a réduit le budget des vacances pour les enfants, leurs loisirs et les sorties. Tout a augmenté d’un coup. Fadel Houcine, qui vit à Cherbourg depuis 2005, a d’abord manifesté sur plusieurs ronds-points, puis à Paris. Pour lui, c’est une forme de transmission : Nous avons pensé : pourquoi pas un bébé ? Il faut montrer que tout le monde est concerné. Parce que pour une maman qui va avoir un bébé, entre les couches, le lait, les vêtements, tout ça coûte cher…

Posted by
Actu
5
38 - 14/03/2019 20:24:01

Gaétan Honoré, l’un des porte-parole des Gilets jaunes rennais, était jugé pour participation à un attroupement, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Jugé ce jeudi 7 mars, l’homme est reparti libre et la procédure a été annulée. Jeudi 7 mars, Gaétan Honoré, un Gilet jaune à l’origine du mouvement des Lapins jaunes à Rennes, était convoqué devant le tribunal correctionnel de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Une convocation pour une « participation sans arme à un attroupement après sommation de se disperser par une personne dissimulant son visage afin de ne pas être identifié. » Les faits ont été commis le 5 janvier, lors d’un rassemblement des Gilets jaunes à Saint-Malo, à proximité de la gare maritime. Après des sommations des policiers, il a été interpellé et placé en garde à vue quelques heures. Depuis, il est sous contrôle judiciaire strict, avec interdiction de se rendre à Saint-Malo. Un délit politique Ce jeudi, l’audience n’a duré que quelques minutes, car la procédure a été considérée comme nulle et que le délit n’est pas constitué. « D’après la Cour de cassation, le délit de participation sans arme à un attroupement, malgré la sommation de se disperser, est politique », a précisé son avocat maître Benoit Guillotin. Dans ce cadre, il y a une procédure particulière. « Il ne devait pas être convoqué par procès-verbal devant le tribunal, ni être placé sous contrôle judiciaire. » En ce qui concerne les sommations, « il a très bien pu ne pas les entendre avec la cohue » . Le Gilet jaune conteste aussi avoir dissimulé son visage pour ne pas être identifié. « Il a d’ailleurs été la seule personne interpellée », précise son avocat. « On a voulu arrêter le mouvement » Gaétan est reparti libre et « soulagé » du tribunal. Amer aussi. « Il a été placé en garde à vue, déféré devant le parquet et il a eu un contrôle judiciaire de deux mois avec obligation de pointer. Il ne pouvait pas voir son fils, qui habite à Saint-Malo avec son ex-femme. Tout ça pour en arriver là… » Pour Patrick, un Gilet jaune proche de Gaétan et présent à l’audience, « c’est un abus de procédure. C’est un porte-parole du mouvement et la police voulait sa tête. Le comportement des policiers doit être remis en cause. » Gaétan est un Gilet jaune très actif et selon son avocat, « à travers cette procédure, on a voulu arrêter le mouvement. Cette annulation, permet à mon client d’être blanchi. » Contrôle judiciaire annulé Le ministère public a annoncé qu’il n’envisageait pas de poursuivre à nouveau le Gilet jaune. Pour Gaétan, cette page judiciaire se tourne et le « combat continue. » Non plus du côté des Lapins jaunes qu’il a créé, mais des Lions d’Or. « Dans les prochains jours, nous allons déposer les statuts pour que cela devienne une association. » Le contrôle judiciaire étant annulé, il espère pouvoir revoir son fils rapidement. Source : Saint-Malo. Une procédure contre un Gilet jaune annulée car « politique » L’article Saint-Malo. Une procédure contre un Gilet jaune annulée car “politique” est apparu en premier sur LesGiletsJaunes.fr.

Posted by
Les Gilets Jaunes
6
36 - 26/05/2020 10:43:32

Le quartier général des gilets jaunes à Rodez, établi sur le rond-point de Calcomiers, a été brûlé dans la nuit de samedi à dimanche. De cette cabane, il ne reste plus que des ruines noircies et quelques [...] L’article Le quartier général des Gilets jaunes incendié dans la nuit à Rodez est apparu en premier sur GJ Magazine.

Posted by
GJ Magazine
7
34 - 25/01/2019 16:20:31

Samedi 8 décembre 2018, les forces de l’ordre avaient utilisé des gaz lacrymogènes et des lanceurs de balles de défense lors d’affrontements avec les « gilets jaunes », à Mondeville, près de Caen (Calvados). Archives (©Nicolas Claich/Liberté – Le Bonhomme libre.) Comme nous l’avons révélé sur notre site internet, mercredi 23 janvier 2019, un homme de 43 ans, gilet jaune originaire de Bayeux (Calvados), a déposé plainte contre X pour « violences avec arme par personne dépositaire de l’autorité publique ».googletag.cmd.push(function() { googletag.display("atf_pave-haut"); }); Un projectile en plein visage Constant avait été blessé au visage, samedi 8 décembre 2018, lors de heurts avec les forces de l’ordre au niveau de l’échangeur du pays d’Auge, sur le périphérique, à Mondeville, près de Caen. Il avait reçu un projectile au niveau de l’œil gauche. LIRE AUSSI : Le témoignage d’un gilet jaune blessé après les tensions à Mondeville, près de Caen : « J’ai reçu un tir de flashball dans le visage ! » « La vérité doit être faite » Vendredi 25 janvier 2019, la procureur de la République de Caen, Carole Etienne, annonce avoir saisi l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), la « police des polices » : La vérité doit être faite sur cette affaire. L’IGPN va examiner les circonstances dans lesquelles les forces de l’ordre ont fait usage de lanceurs de balles de défense (NDLR : LBD, communément appelés flashball). Les premiers éléments semblent indiquer que les normes réglementaires ont été respectées. Alors que le périphérique était bloqué par environ 200 manifestants, gendarmes mobiles et policiers avaient dans un premier temps utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Face à l’augmentation des affrontements, ils ont ensuite fait usage des fameux LBD. Carole Etienne précise : Les forces de l’ordre ont fait face à une hostilité grandissante. Ils ont reçu des billes de plomb, des boulons, des barres de fer… Les enquêteurs disposent de vidéos et d’enregistrements radio des messages échangés par les forces de l’ordre ce jour-là. S’il s’avérait que le tir provenait des rangs des gendarmes et non de la police, l’Inspection générale la gendarmerie nationale (IGGN) serait alors saisie. LIRE AUSSI : Frappé par un policier lors d’une manifestation, à Caen, il reçoit…780 € d’indemnités !

Posted by
Actu
8
34 - 26/01/2019 11:31:41

Les forces de sécurité qui utilisent des lanceurs de balles de défense (LBD) seront équipées de caméras-piétons. (©Capture d’écran / vidéo Actu.fr) Samedi, les forces de sécurité qui utilisent des lanceurs de balles de défense (LBD) seront équipées de caméras-piétons. L’annonce a été faite, mardi 22 janvier 2019, par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner lors d’une audition devant des députés : googletag.cmd.push(function() { googletag.display("atf_pave-haut"); }); Je souhaite qu’à partir de samedi prochain, l’ensemble de nos forces de sécurité qui utilisent des LBD soient équipées de système de caméras-piétons. Des caméras-piétons Selon Christophe Castaner, les caméras-piétons devront être systématiquement activées. Le sujet est sensible. De nombreux manifestants dénoncent l’utilisation des lanceurs de balles de défense. À Toulouse, un Gilet jaune avait été placé dans un coma artificiel, après un traumatisme facial contracté lors d’une manifestation en décembre 2018. Ses proches avaient indiqué que sa blessure au niveau de l’œil droit avait été occasionnée par un tir de flash ball. LIRE AUSSI : Benoît, le gilet jaune blessé à Toulouse est sorti du coma, l’IGPN saisie La préfecture confirme Contactée par Actu Toulouse, la préfecture de Haute-Garonne confirme : Les effectifs de la DDSP (Direction départementale de la sécurité publique) de la Haute-Garonne qui interviendront à Toulouse utiliseront les caméras piétons associées au LBD 40mn conformément aux instructions ministérielles lors des opérations de maintien de l’ordre. En revanche, la préfecture ne communique pas le volume employé. 3 saisines de l’IGPN Depuis la première manifestation des gilets jaunes en novembre 2018, l’Inspection générale de la Police nationale a été saisie trois fois à Toulouse. LIRE AUSSI : Gilets jaunes : l’IGPN, police des polices, saisie trois fois à Toulouse, depuis le début du mouvement

Posted by
Actu
9
32 - 23/01/2019 17:08:24

Samedi 8 décembre 2018, un gilet jaune originaire de Bayeux (Calvados) avait été blessé par un tir de flashball lors de heurts avec les forces de l’ordre, à Mondeville, près de Caen. Il a déposé plainte. Archives (©Nicolas Claich/Liberté – Le Bonhomme libre.) Samedi 8 décembre 2018, la mobilisation des gilets jaunes avait tourné à l’affrontement, au niveau de l’échangeur du périphérique de la porte de Paris, à Mondeville. Dans l’après-midi, quelque 200 personnes étaient descendues sur la chaussée, bloquant la circulation. Les gendarmes mobiles avaient dispersé les manifestants en faisant usage de gaz lacrymogènes.googletag.cmd.push(function() { googletag.display("atf_pave-haut"); }); LIRE AUSSI : Le témoignage d’un gilet jaune blessé après les tensions à Mondeville, près de Caen : « J’ai reçu un tir de flashball dans le visage ! » Une cagnotte en ligne Constant se trouvait sur le périphérique. Cet homme de 43 ans, originaire de Bayeux, était ensuite monté, avec les autres, sur les talus qui surplombent la quatre-voies à cet endroit. C’est là qu’il a reçu un projectile de flashball en plein visage, entre l’œil et l’arcade sourcillière gauches. Bilan : nez fracturé, iris décollé et une belle cicatrice consécutive aux 25 points de suture posés au CHU de Caen. Un mois et demi plus tard, il raconte : La cicatrisation s’est bien passée. Mon nez reste légèrement dévié. Mais je dois surveiller ma vision car il y a un risque de glaucome. En revanche, je vois un psychologue car j’ai des difficultés à dormir. Plainte contre X Constant s’est finalement décidé à déposer plainte auprès du procureur de la République. L’avocate rouennaise Me Chloé Chalot assiste Constant dans ses démarches. « Cette plainte a été adressée et réceptionnée par le procureur de la République », précise-t-elle. Le quadragénaire n’ayant évidemment pas identifié l’auteur du tir qui l’a atteint, il a déposé plainte « contre X, pour violences par personne dépositaire de l’autorité publique, avec usage d’une arme. » Des amis de Constant ont lancé une cagnotte en ligne pour lui permettre de financer les frais de justice. Blessé à l’œil par un tir de flashball, Constant a déposé plainte. (©DR)

Posted by
Actu
10
32 - 27/01/2019 14:40:27

Figure du mouvement des Gilets jaunes, Jérôme Rodrigues a été blessé à l’œil droit sur la place de la Bastille. Une double enquête de l’IGPN (Inspection générale de la police nationale) a été ouverte à la demande de la préfecture de police et du parquet de Paris. Jérôme Rodrigues était en train de réaliser une vidéo en direct sur Facebook, sur la place de la Bastille ce samedi après-midi, durant la manifestation des Gilets jaunes lorsqu’il a été gravement blessé à l’œil. Tombé au sol, il a rapidement été pris en charge par les sapeurs-pompiers. Son avocat, Me Philippe de Veulle, a réagi le premier ce samedi matin sur BFMTV, réfutant la thèse de l’utilisation d’une grande de désencerclement évoquée par la préfecture de police. Appelée également GMD (Grenade à main de désencerclement), cette arme est composée de trois rangées de six plots de caoutchouc dur, en plus du bouchon allumeur qui est lui aussi gainé de caoutchouc, qui sont projetés de façon circulaire à 360 degrés au moment où elle explose. Il s’agit d’une arme régulièrement utilisée dans le maintien de l’ordre mais également dans les interventions difficiles des policiers et des gendarmes. L’avocat de Jérôme Rodrigues affirme avoir récupéré une cartouche de flashball « J’ai des éléments matériels dans le sens que c’est un tir de flashball. Le flashball va être remis dans les mains de la commissaire divisionnaire de l’IGPN, qui a contacté la sœur de mon client hier soir » a annoncé Me Philippe de Veulle. « Nous attendons l’enquête et savoir si les analyses ADN correspondent avec l’ADN de Jérôme Rodrigues. (…) Ce sont des témoins qui nous l’ont donné, une jeune femme qui a vu les événements au pied de la colonne de la Bastille, qui a vu les forces de l’ordre avancer, tirer au flashball sur Jérôme » a précisé le conseil de la victime, à la chaîne d’informations. Gilet jaune blessé: l’avocat de la famille de Jérôme Rodrigues met en cause un tir de flashball pic.twitter.com/myXfmWMXkS — BFMTV (@BFMTV) 27 janvier 2019 « Je me prends une grenade au bas des pieds qui m’assourdit et tout de suite après je me prends un tampon dans l’oeil » De son côté, Jérôme Rodrigues affirme avoir été visé « délibérément » et raconte la scène dans une interview de l’hôpital, à plusieurs médias. « A cet instant précis-là, je vois un policier avec un LBD dans la main, et je remarque que pour moi il n’a pas de caméra. Je me recule à ce moment-là pour les laisser charger, pour leur laisser le libre accès à leur action, et je me prends une grenade au bas des pieds qui m’assourdit et tout de suite après je me prends un tampon dans l’oeil » raconte-t-il. Jérôme Rodrigues témoigne à BFMTV: « J’ai été visé délibérément » pic.twitter.com/zwCaQwTzZn — BFMTV (@BFMTV) 27 janvier 2019 Plus d’informations à venir. Lire cet article sur le site

Posted by
Actu17