Top Articles

1
88pts - 27/01/2019 10:18:44

«Tout se passe très vite. On me lance une grenade et je me prends une balle. J'ai été doublement attaqué. Une grenade au pied et la balle», assure Jérôme Rodrigue...

Posted by
20 Minutes
3
42pts - 22/01/2019 22:54:18

Posted by
Actu
4
36pts - 14/03/2019 20:24:01

Gaétan Honoré, l’un des porte-parole des Gilets jaunes rennais, était jugé pour participation à un attroupement, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Jugé ce jeudi 7 mars, l’homme est reparti libre et la procédure a été annulée....

Posted by
Les Gilets Jaunes
5
32pts - 11/04/2020 11:07:27

« Tout comme les citoyens agenais, les Gilets jaunes – écrivent-ils – sont confinés, respectant les consignes gouvernementales qui tentent de les empêcher d’être contaminés. Confinés ne veut pas dire inactifs ; par le biais des [......

Posted by
GJ Magazine
6
32pts - 18/09/2020 09:45:27

Pourquoi cette détestation des médias ? Invité d'Europe 1, vendredi, François Jost, auteur de "Médias : sortir de la haine ?", sémiologue et professeur émérite à l'Université Sorbonne Nouvelle, a répondu à cette question dans l'émission Culture Médias. Et c'est le début du mouvement des "gilets jaunes", en 2018, qui a déclenché son envie d'écrire à ce sujet.

Posted by
Europe 1
7
32pts - 23/09/2020 18:42:28

Un peu plus de 1 000 gilets jaunes ont été condamnés à des peines d’emprisonnement ferme en un an. Mais des aménagements ont pu avoir lieu dans de nombreux cas. 1 014 peines de prison ferme En un an, [...] L’article...

Posted by
GJ Magazine
10
24pts - 24/09/2020 11:20:53

L'affaire avait fait grand bruit dans les médias dans un contexte de contestation des gilets jaunes. Accusé de violences sur un policier, un gilet jaune de Vaas a été condamné.

Posted by
Actu
11
20pts - 27/01/2019 14:40:27

Figure du mouvement des Gilets jaunes, Jérôme Rodrigues a été blessé à l’œil droit sur la place de la Bastille. Une double enquête de l’IGPN (Inspection générale de la police nationale) a été ouverte à la demande de la préfecture de police et du parquet de Paris. Jérôme Rodrigues était en train de réaliser une vidéo en direct sur Facebook, sur la place de la Bastille ce samedi après-midi, durant la manifestation des Gilets jaunes lorsqu’il a été grav...

Posted by
Actu17
12
20pts - 15/09/2020 13:35:00

Après la manifestation organisée samedi 12 septembre à Nancy, un Gilet jaune de 26 ans a été condamné à neuf mois de prison et a fait l'objet d'un mandat de dépôt.

Posted by
Actu
14
14pts - 14/12/2018 19:33:16

Jérôme Filippini et Thomas Chardard Thomas Chardard président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Lot présentait mercredi 12 décembre, en présence du préfet Jérôme Filippini, une enquête flash réalisée ...

Posted by
Actu
15
14pts - 21/12/2018 18:30:48

Les produits dérivés autour du mouvement des « gilets jaunes » sont en train de se multiplier sur Internet…

Posted by
20 Minutes
20
10pts - 03/07/2020 15:35:09

La préfecture de police a en revanche interdit tout rassemblement dans le secteur des Champs-Elysées. La préfecture de police a en revanche interdit tout rassemblement dans le secteur des Champs-Elysées. Les « gilets jaunes » sont attendus ce week-end à Paris.

Posted by
GJ Magazine
1
88 - 27/01/2019 10:18:44

«Tout se passe très vite. On me lance une grenade et je me prends une balle. J'ai été doublement attaqué. Une grenade au pied et la balle», assure Jérôme Rodrigue...

Posted by
20 Minutes
2
64 - 27/01/2019 12:53:42

Jérôme Rodrigues,blessé à l’oeil lors de la manifestation à Paris, le 26 janvier 2019. (©AFP/Zakaria ABDELKAFI) Jérôme Rodrigues, l’une des figures du mouvement des Gilets jaunes grièvement blessé à l’oeil samedi à Paris, a été touché par « un tir de Flash-ball », a affirmé dimanche son avocat Philippe de Veulle sur BFMTV.googletag.cmd.push(function() { googletag.display("atf_pave-haut"); }); « J’ai des éléments matériels dans le sens où c’est un tir de Flash-ball » (un lanceur de balles de défense, NDLR), a déclaré Me de Veulle, disant « réfuter » totalement la thèse d’une blessure par un éclat de grenade de désencerclement. LIRE AUSSI : Gilets jaunes : au moins 69 000 manifestants, des heurts à Paris et en province « J’ai été doublement attaqué » Jérôme Rodrigues, toujours hospitalisé, a de son côté indiqué à LCI que l’un des projectiles qui l’a touché, tiré selon lui par un lanceur de balles de défense (LBD), avait été « ramassé » par des témoins. « Tout se passe très vite. On me lance une grenade et je me prends une balle. J’ai été doublement attaqué. Une grenade au pied et la balle », assure M. Rodrigues, accusant les autorités d’« abattage dans les règles de l’art ». Cette blessure est intervenue le jour où face à la polémique sur les lésions graves causées par les LBD 40 – qui ont remplacé les Flash-balls dans l’arsenal policier – le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avait décidé d’équiper pour la première fois de caméras-piétons les forces de l’ordre dotées de ces armes dites « intermédiaires ». À Paris, l’IGPN saisie par le @PrefPolice fera toute la lumière sur les incidents qui se sont produits place de la Bastille. — Christophe Castaner (@CCastaner) January 26, 2019 « Il n’y avait pas de caméras (piétons), ni de sommations. C’est un non respect de la déontologie et des règles en vigueur », a déploré l’avocat de Jérôme Rodrigues sur BFMTV. LIRE AUSSI : Gilets jaunes et Foulards rouges : face aux violences des manifestations, il veut « défendre nos libertés » Enquête de l’IGPN Il a été blessé alors qu’il se trouvait face à des forces de l’ordre, et au moment même où il était en train de filmer en direct sur son compte Facebook (à partir de la 11e minute) l’arrivée du cortège de manifestants Gilets jaunes sur la place de la Bastille samedi après-midi. Sur sa vidéo, « on voit un éclair, un jet partir », a poursuivi Philippe de Veulle sur la chaîne d’information en continu. Le projectile ramassé par des témoins sera « mis à disposition » de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), saisie samedi par le préfet de police de Paris pour faire la lumière sur les circonstances de cette blessure. Une enquête a également été ouverte samedi par le parquet de Paris, selon une source judiciaire. #Paris : blessé pris en chage place de la #Bastille. Le préfet de Police, en accord avec le Ministre de l’Intérieur @CCastaner et le secrétaire d’Etat @NunezLaurent, saisit l’IGPN, afin que soient établies les circonstances dans lesquelles cette blessure est intervenue. — Préfecture de police (@prefpolice) January 26, 2019 LIRE AUSSI : Gilets jaunes : opposés aux violences, des Foulards rouges défilent à Paris ce dimanche Une plainte déposée Évacué par les pompiers et hospitalisé, Jérôme Rodrigues a été « plongé dans un coma artificiel cette nuit », a indiqué son avocat. « Il est sous le choc. Il va être handicapé à vie. C’est un drame pour lui et pour sa famille », a-t-il ajouté. Une plainte a été déposée samedi « tard au commissariat », selon Philippe de Veulle. Source : © 2019 AFP

Posted by
Actu
3
42 - 22/01/2019 22:54:18

Les parents d’Amlili lui ont mis un gilet jaune tricoté quelques heures v après sa naissance. (©DP) Amlili est le premier fils d’Anissa et d’Antoine, qui ont décidé de le vêtir d’un gilet jaune ajusté à sa taille, après seulement 5 heures de vie.googletag.cmd.push(function() { googletag.display("atf_pave-haut"); }); À travers ce geste, la famille veut y voir un symbole. Celui de la souffrance et de l’impuissance ressenties par une partie de la population française qui connaît « les fins de mois difficiles ». L’enfant souffrirait de la précarité de sa famille Le grand-père est persuadé que l’enfant a lui aussi souffert de la précarité de sa mère : Ma fille a vécu ça, le bébé l’a ressenti. Il a subi les émotions de sa mère dans son ventre. Je connais des gens qui s’abstiennent d’avoir un bébé parce que ça coûte cher ! A LIRE AUSSI : Plusieurs actions des Gilets jaunes dans la Manche Une forme de transmission La famille soutient le mouvement des Gilets jaunes depuis le départ : Je soutiens indirectement le mouvement. Mes proches ont subi cette conjoncture : on a réduit le budget des vacances pour les enfants, leurs loisirs et les sorties. Tout a augmenté d’un coup. Fadel Houcine, qui vit à Cherbourg depuis 2005, a d’abord manifesté sur plusieurs ronds-points, puis à Paris. Pour lui, c’est une forme de transmission : Nous avons pensé : pourquoi pas un bébé ? Il faut montrer que tout le monde est concerné. Parce que pour une maman qui va avoir un bébé, entre les couches, le lait, les vêtements, tout ça coûte cher…

Posted by
Actu
4
36 - 14/03/2019 20:24:01

Gaétan Honoré, l’un des porte-parole des Gilets jaunes rennais, était jugé pour participation à un attroupement, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Jugé ce jeudi 7 mars, l’homme est reparti libre et la procédure a été annulée. Jeudi 7 mars, Gaétan Honoré, un Gilet jaune à l’origine du mouvement des Lapins jaunes à Rennes, était convoqué devant le tribunal correctionnel de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Une convocation pour une « participation sans arme à un attroupement après sommation de se disperser par une personne dissimulant son visage afin de ne pas être identifié. » Les faits ont été commis le 5 janvier, lors d’un rassemblement des Gilets jaunes à Saint-Malo, à proximité de la gare maritime. Après des sommations des policiers, il a été interpellé et placé en garde à vue quelques heures. Depuis, il est sous contrôle judiciaire strict, avec interdiction de se rendre à Saint-Malo. Un délit politique Ce jeudi, l’audience n’a duré que quelques minutes, car la procédure a été considérée comme nulle et que le délit n’est pas constitué. « D’après la Cour de cassation, le délit de participation sans arme à un attroupement, malgré la sommation de se disperser, est politique », a précisé son avocat maître Benoit Guillotin. Dans ce cadre, il y a une procédure particulière. « Il ne devait pas être convoqué par procès-verbal devant le tribunal, ni être placé sous contrôle judiciaire. » En ce qui concerne les sommations, « il a très bien pu ne pas les entendre avec la cohue » . Le Gilet jaune conteste aussi avoir dissimulé son visage pour ne pas être identifié. « Il a d’ailleurs été la seule personne interpellée », précise son avocat. « On a voulu arrêter le mouvement » Gaétan est reparti libre et « soulagé » du tribunal. Amer aussi. « Il a été placé en garde à vue, déféré devant le parquet et il a eu un contrôle judiciaire de deux mois avec obligation de pointer. Il ne pouvait pas voir son fils, qui habite à Saint-Malo avec son ex-femme. Tout ça pour en arriver là… » Pour Patrick, un Gilet jaune proche de Gaétan et présent à l’audience, « c’est un abus de procédure. C’est un porte-parole du mouvement et la police voulait sa tête. Le comportement des policiers doit être remis en cause. » Gaétan est un Gilet jaune très actif et selon son avocat, « à travers cette procédure, on a voulu arrêter le mouvement. Cette annulation, permet à mon client d’être blanchi. » Contrôle judiciaire annulé Le ministère public a annoncé qu’il n’envisageait pas de poursuivre à nouveau le Gilet jaune. Pour Gaétan, cette page judiciaire se tourne et le « combat continue. » Non plus du côté des Lapins jaunes qu’il a créé, mais des Lions d’Or. « Dans les prochains jours, nous allons déposer les statuts pour que cela devienne une association. » Le contrôle judiciaire étant annulé, il espère pouvoir revoir son fils rapidement. Source : Saint-Malo. Une procédure contre un Gilet jaune annulée car « politique » L’article Saint-Malo. Une procédure contre un Gilet jaune annulée car “politique” est apparu en premier sur LesGiletsJaunes.fr.

Posted by
Les Gilets Jaunes
10
32 - 11/04/2020 11:07:27

« Tout comme les citoyens agenais, les Gilets jaunes – écrivent-ils – sont confinés, respectant les consignes gouvernementales qui tentent de les empêcher d’être contaminés. Confinés ne veut pas dire inactifs ; par le biais des [...] L’article Confinés, les Gilets bougent encore et publient leur « Petit jaune » est apparu en premier sur GJ Magazine.

Posted by
GJ Magazine