Top Articles

1
224pts - 20/07/2019 14:28:16

D’autres « gilets jaunes » ont eux été condamnés pour avoir incendié des radars automatiques de vitesse

Posted by
20 Minutes
2
216pts - 27/07/2019 13:15:39

La permanence du député LREM Romain Grau a été prise pour cible lors d'une manifestation de "gilets jaunes", alors qu'une vingtaine de black-blocs se seraient mêlés au cortège selon la police. Présent dans sa permancence au moment des faits, le député s'est caché dans une autre pièce.

Posted by
Europe 1
5
90pts - 14/10/2019 08:28:38

Posted by
Actu
12
74pts - 09/10/2019 11:17:45

C’est au cours d’une intervention qu’un policier du commissariat des Ulis (Essonne) a reçu un coup de couteau au torse. Il n’a été que légèrement blessé. Les forces de l’ordre ont été appelées ce mardi en début d’après-midi suite à une femme dépressive qui menaçait de se suicider, dans un pavillon situé rue des Clozeaux à Bures-sur-Yvette. Les pompiers ont également été sollicités raconte

Posted by
Actu17
15
54pts - 18/10/2019 16:27:54

  Le mariage du jaune et du rouge peut tourner à l’orange, ou alors à la déception. Dans un appel relayé sur les réseaux sociaux, Nathalie Nazly invitait ses amis Gilets jaunes à venir soutenir les sapeurs-pompiers, victimes de charges policières lors de la manifestation du 15 octobre à Paris, devant les marches de l’Assemblée nationale. Ainsi, devaient-ils se retrouver vendredi, à 18 heures, devant la caserne d’Evreux. Mais l’invitation a tourné court avec une petite ...

Posted by
Actu
18
44pts - 4 hours ago

En vue de la nouvelle manifestation des Gilets Jaunes, ce samedi dans les rues du centre-ville à Montpellier, le préfet de l’Hérault a pris des mesures de police administrative. Ainsi, un arrêté préfectoral interdit pour le département jusqu’à lundi 21 octobre, à 7h : – L’achat, la vente, et transport d’acide, d’artifices de divertissement, de carburant en jerrican, d’alcool ménager et de tous produits inflammables ou...

Posted by
Actu
21
34pts - 12/10/2019 17:19:31

Ils ont 11 ans et 15 ans et ils viennent déjà de subir leur première interpellation : ce samedi, ces deux jeunes montpelliérains ont été conduits au commissariat central de Montpellier, pour avoir volontairement jeté des projectiles sur des membres des forces de l’ordre, lors de l’acte 48 des Gilets Jaunes, ce samedi après-midi. Le plus jeune a lancé une bouteille en verre vide sur des policiers. Ses parents sont venus le récupérer à l&rsqu...

Posted by
Actu
2
224 - 20/07/2019 14:28:16

D’autres « gilets jaunes » ont eux été condamnés pour avoir incendié des radars automatiques de vitesse

Posted by
20 Minutes
3
216 - 27/07/2019 13:15:39

La permanence du député LREM Romain Grau a été prise pour cible lors d'une manifestation de "gilets jaunes", alors qu'une vingtaine de black-blocs se seraient mêlés au cortège selon la police. Présent dans sa permancence au moment des faits, le député s'est caché dans une autre pièce.

Posted by
Europe 1
4
214 - 07/12/2018 18:46:02

Les Gilets jaunes du Val-d’Oise avaient organisé une marche au départ de Cergy, samedi 1er décembre. (©Facebook collectif citoyens Gilets jaunes 95) Trois semaines après la première grande mobilisation contre la hausse de la taxe sur les carburants et pour davantage de pouvoir d’achat, les Gilets jaunes prévoient une nouvelle journée de mobilisation samedi 8 décembre dans toute la France. Dans le Val-d’Oise, le collectif citoyens Gilets jaunes 95 organise une manifestation, déclarée en bon et due forme en préfecture. Montrer son mécontentement Rendez-vous est donné à 14h en gare de Pontoise. Le cortège devrait rejoindre ensuite la gare de Cergy-Préfecture. La semaine dernière, les Gilets jaunes du Val-d’Oise avait organisé une marche au départ de Cergy qui s’était passée dans le calme et avait réuni une cinquantaine de personnes. L’objectif du rassemblement à Pontoise est de permettre à ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas aller à Paris de montrer leur mécontentement. Dans un contexte toujours aussi trouble, les Gilets jaunes du Val-d’Oise souhaitent toujours dialoguer avec les dix députés et cinq sénateurs du Val-d’Oise. Ils leur avaient lancé un appel dans ce sens samedi 1er décembre sur leur page Facebook. Éviter les casseurs Le collectif citoyens Gilets jaunes 95 appelle aussi à un rassemblement porte Maillot à Paris, dès 9h, pour « entrer sur le périphérique afin d’éviter les casseurs ». Le gouvernement va déployer pour l’acte IV du mouvement des Gilets jaunes un dispositif « exceptionnel ». 89 000 membres des forces de l’ordre dans toute la France, dont 8000 à Paris, sont mobilisés afin de tenter d’éviter les mêmes scènes d’émeutes que le samedi 1er décembre. LIRE AUSSI. Gilets jaunes : 89 000 gendarmes et policiers, véhicules blindés… alerte maximale en France Des blindés à roue de la gendarmerie, type VBRG, seront même déployés dans Paris.

Posted by
Actu
8
92 - 14/10/2019 08:29:01

Des affrontements se sont déroulés par endroit dans le centre-ville de Metz (Moselle), samedi 12 octobre 2019. (©Simon Louvet/Actu Paris/Archives) Le centre-ville de Metz (Moselle) a été traversé à plusieurs endroits samedi par une manifestation de Gilets jaunes, déclarée et autorisée par la préfecture, Selon les sources, ils étaient entre 500 et 800 encadrés, comme d’habitude, par un important dispositif policier. Le départ a été donné en début d’après-midi de la place Mazelle. Même si le mouvement s’est largement réduit au fil des mois, les Gilets jaunes demeurent mobilisés à travers la France : Paris, Toulouse, Bordeaux et Metz. Des manifestations qui ont été émaillées de quelques incidents, notamment à Metz. Après Nancy en septembre et Strasbourg samedi prochain, c’était au tour de la capitale mosellane d’accueillir la convergence Grand Est. Lire aussi : Toulouse, capitale des gilets jaunes : 26 interpellations et 6 blessés lors de l’acte 48 Des jets de cocktail Molotov et un tir de gaz lacrymogène Après avoir été repoussés du centre-ville, des Gilets jaunes ont lancé des objets incendiaires, ce qui a nécessité « un tir unique de gaz lacrymogène », selon une source policière. Ces jets de projectiles incendiaires ont été constatés notamment au niveau de l’entrée de la rue Serpenoise, principale artère commerçante du centre-ville. À plusieurs reprises dans l’hypercentre, des commerces ont dû baisser le rideau, notamment les Galeries Lafayette, en prévision de possibles affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Vidéo. Des bombes artisanales et des cocktails molotov sont jetés sur la police Cocktails Molotov et Bombes artisanales à Metz le 12/10/2019 Les forces de l'ordre ont reçu plusieurs cocktails Molotov ainsi que des bombes artisanales, à Metz le samedi 12 octobre 2019. Publiée par Média Jaune de Lorraine sur Dimanche 13 octobre 2019 Présence de black blocs Vers 15h, quelques black blocs ont tenté de forcer un barrage de CRS pour se pénétrer dans la zone fermée de la préfecture de la Moselle. Quelques tirs de gaz lacrymogène ont été effectués par les policiers pour les disperser. Ce n’est pas la première fois que des incidents de ce type se déroulent à Metz. A #Metz, tensions entre le cortège de l'#Acte48 des #GiletsJaunes et les #FDO de #Macron.pic.twitter.com/dgG0YWL2Y7 — 🌿🐝 Реми φ🦞 (@Callystor) October 12, 2019 Vers 17h, il y a quelques tensions et de nouveaux tirs de lacrymogènes à proximité de la place Coislin. C'est parti #Metz #GilletsJaunes #Acte48 pic.twitter.com/sYFDr4SHln — Mazou De Metz (@mazoudemetz) October 12, 2019 Des dégradations dans le centre-ville Plusieurs banques ont été dégradées, des vitres d’abribus cassées et un feu de poubelles déclenché. Il n’y a pas eu d’interpellation de la part des forces de l’ordre ce samedi à Metz. Lire aussi : PHOTOS ET VIDÉOS. Gilets jaunes à Metz : affrontements entre CRS et manifestants, neuf interpellations ISF, démission de Macron et référendum Pour les Gilets jaunes, presque un an après le lancement du mouvement le 17 novembre dernier, les revendications sont toujours les mêmes : rétablissement de l’Impôt sur la fortune (ISF), le référendum d’initiative citoyenne, une hausse du pouvoir d’achat ou encore la démission d’Emmanuel Macron. Sur certains Gilets jaunes portés à Metz ce samedi, on pouvait lire : « Je suis pacifiste », « Ils ont la police, on a la peau dure » ou encore « destitution de Macron, le changement c’est maintenant ». Lire aussi : Violences lors d’une manifestation de Gilets jaunes à Metz : le silence du maire critiqué

Posted by
Actu
9
90 - 14/10/2019 08:28:38

Près de 160 personnes ont bravé la pluie samedi matin à Lannion afin de soutenir les services publics. (©Isabelle Philippet) Ils avaient appelé à une marche, samedi 12 octobre à 10h, en centre-ville de Lannion, suivie d’un pique-nique et d’une opération escargot, pour les services publics et les entreprises publiques. « La défense des services publics est une bonne raison pour réunir tout le monde » soulignait Eric, gilet jaune. Et pour la première fois depuis le début de leur mouvement, les gilets jaunes ont réussi à fédérer syndicats (CGT, FSU, Solidaires…) mais également partis politiques (France Insoumise, PS, Ensemble, Europe Ecologie Les Verts, UPR…) et associations comme Attac. A l’image de Benoît Dumont, de la CGT : Nous avons décidé de nous unir pour faire converger les luttes des gilets jaunes afin d’inverser les rapports de force dans notre pays. Il y a urgence à amplifier les mobilisations pour imposer une autre répartition des richesses. « Le mouvement des gilets jaunes est loin d’être mort » Après une première prise de parole quai d’Aiguillon, près de 160 personnes ont ensuite entamé une marche afin de soutenir les services publics et en faisant halte devant différents lieux : Poste, caserne des pompiers, hôpital, gare, Maison du Département, palais de justice et pour finir, la mairie où un appel aux élus a été lancé. Sur chaque site, une prise de parole. « C’est un premier pas conjoint et travailler avec les syndicats, c’est intéressant. Les manifestants étaient contents de la démarche. Nous avons besoin de tout le monde. Le mouvement des gilets jaunes est loin d’être mort. On continue, on ne lâche rien » a conclu Pascal, gilet jaune. L’opération escargot initialement prévue l’après-midi n’a finalement pas pu se dérouler. De nouvelles actions devraient suivre mais rien n’a encore été acté. Près de 160 personnes ont bravé la pluie samedi matin à Lannion afin de soutenir les services publics. (©Isabelle Philippet)

Posted by
Actu
10
90 - 17/10/2019 12:50:58

Le gilet jaune Christian Lozach, figure du mouvement sur la zone commerciale de Langueux, a été condamné pour outrage ce 17 octobre 2019 par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc. (©Actu.fr) Le gilet jaune Christian Lozach comparaissait le 12 septembre dernier devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc. Il était alors jugé pour deux affaires. D’abord pour l’organisation de rassemblements non déclarés, entrave à la circulation sur la voie publique, et entrave à la liberté de travailler dans plusieurs commerces de la zone commerciale de Langueux. Considéré comme le principal organisateur des rassemblements des gilets jaunes sur la zone commerciale, ce père de famille de 27 ans a écopé pour ce dossier d’une peine de 70 heures de travaux d’intérêt général. Lire aussi : Tristan Lozach condamné devant de nombreux soutiens Des outrages envers les policiers Mais ce même 12 septembre 2019, Christian Lozach comparaissait également pour un délit d’outrage en récidive envers les forces de l’ordre. Dans la nuit du 30 mai, interpellé avec un ami sous l’empire de l’alcool, il aurait comparé les forces de l’ordre à la police de Vichy. D’autres insultes ont suivi pendant son transport en cellule de dégrisement. Alors qu’il avait déjà été condamné pour un outrage envers les forces de l’ordre en mars 2019. Il s’était excusé à la barre : « Mes paroles étaient idiotes et ma conduite inqualifiable », avait-il notamment déclaré. Le tribunal a rendu son délibéré dans cette affaire ce jeudi 17 octobre : la figure des gilets jaunes a été condamnée à 90 jours amendes à 5 € , et pour chacun des 3 policiers parties civiles, 200 € pour préjudice moral et 200€ de dommages et intérêts, soit 1200 € auxquels vient s’ajouter 127 € de frais de procédure.

Posted by
Actu